Étiquette : amour

La lettre de Mme de Mortsauf à Félix de Vandenesse, ou Conseils à un jeune homme vus par Balzac

« Quel bonheur, mon ami, d’avoir à rassembler les éléments épars de mon expérience pour vous la transmettre et vous en armer contre les dangers du monde à travers lequel vous devrez vous conduire habilement ! J’ai ressenti les plaisirs permis de…

Défis et paradoxes de l’archivage de l’art à l’ère du Digital

(Communication donnée sous le titre Défis et paradoxes de l’archivage de l’art à l’ère du Digital – Challenges and Paradoxes of Archiving the Art at the Digital Era à l’International Symposium on Art Archives à Taipei, Taiwan, 10-11 novembre 2016, avec traduction simultanée en chinois.)…

Les Enfants terribles, un film de Jean Cocteau (1950)

« Les privilèges de la beauté sont immenses : elle agit même sur ceux qui ne la constatent pas ». La voix off de Jean Cocteau (1889-1963) ouvre Les Enfants terribles, film en noir et blanc sorti en 1950, réalisé par Jean-Pierre…

Lire et relire Sur la Route de Jack Kerouac

« J’étais à mi-chemin de la traversée de l’Amérique, sur la ligne de partage entre l’Est de ma jeunesse et l’Ouest de mon avenir, et c’est peut-être pourquoi cela m’est arrivé justement en cet endroit et à cet instant, par cet…

Fugacité du papillon, volatilité de la bulle, cruauté de la faux…

(Cette conférence a été donnée le samedi 4 juin 2016 dans le cadre de l’Université de Printemps sur le thème « Chronologies, chrononymies et autres figures du temps », au sein du Festival d’Histoire de l’art de Fontainebleau*.) 1/ Représentations et…

Lorenzo et Isabella, les amants tragiques de John Everett Millais

Tableau de jeunesse du britannique John Everett Millais (1829-1896), la toile fascinante Lorenzo et Isabella (fig.1) a été peinte de novembre 1848 à avril 1849, à l’époque où naît le groupe des Préraphaélites. Pour cette peinture très personnelle qui plonge ses…

Portraits à la Cour des Médicis (L’Oiseau-Lyre)

Poème-Souvenir de l’exposition Florence, portraits à la Cour des Médicis au Musée Jacquemart-André Des Anciens qui peuplaient les fresques florentines Qui se souvient, qui les entend ? Dépeins-les moi puisque l’oeil écoute, Puisque je suis aveugle et sans lumière. Décris-moi…

Le droit à la culture. Discours de Federico Garcia Lorca à la population de Fuentes Vaqueros (Grenade)

Federico Garcia Lorca

« Quand quelqu’un va au théâtre, à un concert ou à une fête quelle qu’elle soit, si le spectacle lui plaît il évoque tout de suite ses proches absents et s’en désole: « Comme cela plairait à ma soeur, à mon père! »…

LIRE ET RELIRE La pitié dangereuse de Stefan Zweig

« Même aujourd’hui, après des années, je n’arrive pas à fixer la limite où a fini ma maladresse et où a commencé ma faute. Il est probable que je ne le saurai jamais. » On prend toujours le même plaisir à lire un…

Le romarin, prince du jardin

« Romarin et Roméo commencent tous deux par la même lettre n’est-ce pas ? «  (William Shakespeare, Roméo et Juliette, Acte I, scène 4) Arbuste d’origine méditerranéenne aux feuilles persistantes, le Rosmarinus officinalis fait partie de la grande famille des Lamiacées (ex-Labiées) en s’affirmant…

Fleuve d’oubli (L’Oiseau-Lyre)

Fleuve d’oubli Au profond fleuve d’oubli coulent les peines Ruisselantes en fleurs défuntes de pavots, Jadis la douleur en fermait les vastes eaux Où flottaient les souvenirs de la verveine. O Parques, se peut-il qu’en ce lieu vous moquiez Après…