Mois : août 2016

Libanostalgie

Comme Lamartine avait raison quand il écrivait : « Si l’exil involontaire s’ouvrait jamais pour moi, je ne le trouverais nulle part plus doux que dans un de ces paisibles villages de Maronites, au pied ou sur les flancs du Liban (… ). »…