À propos

La poétesse et femme de lettres Gabrielle de Lassus Saint-Geniès ©C. Gugelmann – Agence Opale

     Gabrielle de Lassus Saint-Geniès est une poétesse, écrivain, historienne de l’art, artiste, femme de lettres, scénariste et blogueuse, née le 2 janvier 1984 à Paris.

    Titulaire d’un doctorat en histoire des arts de l’École pratique des hautes études soutenu à Paris-Sorbonne en 2013, elle se fait connaître en 2017 pour son recueil de poésie virtuose Hortus Conclusus, Les Litanies du Jardin, composé de plus de 630 quatrains, illustré par Pascal Brault, préfacé par le parfumeur Jean-Paul Guerlain et récompensé par l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse. Son premier roman L’Anglaise d’Azur est présenté lors de la rentrée littéraire 2018.

I. Le blog de La Plume de l’Oiseau-Lyre

     Fondé en 2014, La Plume de l’Oiseau-Lyre est un site culturel dédié aux arts, à la littérature, à la botanique et à la poésie. Gabrielle de Lassus Saint-Geniès y partage ses multiples inspirations et son univers. Son blog est relayé sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest.

II. Poésie 

     Poétesse, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès écrit dès son plus jeune âge.  Elle remporte le 1er prix du concours de poésie de la Faculté Catholique de Paris en 2005.

     Elle publie des poèmes dans la revue Poésie sur Seine (Mars 2013).

     Vice-Présidente du Cercle Anna de Noailles, elle est co-directrice des Salons-Conférences des Après-Midi de l’Oiseau-Lyre, association à but culturel autour de la poésie.

     Elle lit ses poèmes lors du lancement de la rose Jean-Paul Guerlain, obtenue par le pépiniériste Gaujard, le 6 juin 2015.

     Elle publie le 16 novembre 2017 son recueil de poésie Hortus Conclusus, Les Litanies du Jardin aux éditions Erick Bonnier. L’ouvrage, composé de 650 quatrains dédiés aux plantes, est illustré de 40 aquarelles botaniques par Pascal Brault, collaborateur de Karl Lagerfeld, avec une préface du parfumeur Jean-Paul Guerlain.

     Elle est invitée à présenter son recueil au Centre Universitaire Méditerranéen de Nice le 17 mars 2018 lors d’une conférence donnée dans le cadre du Printemps des Poètes sur le thème « Le Jardin, métaphore vivante de l’intériorité du poète » (lire).

     Hortus Conclusus est salué le 3 mai 2018 par l’Académie des Jeux Floraux de Toulouse avec la remise du Prix Grands Capitaines d’Industrie, Prix Pierre Fabre (voir Palmarès 2018). En récompensant les quatrains lyriques et botaniques de ce recueil, la prestigieuse Académie des Jeux Floraux rend un bel hommage à la jeune poésie féminine contemporaine et à l’art de l’illustration botanique, encourageant l’union des arts autour de la nature inspiratrice.

     La poétesse est invitée à participer au 10e Salon des Femmes de Lettres au Cercle national des Armées, le 24 mai 2018 ; au Château de Dampierre-sur-Boutonne, le 2 juin 2018 ; à la Librairie Éphémère de l’Art de Vivre Parisien dans les salons du Fouquet’s, le 11 juin 2018 ; à l’Institut français du Royaume-Uni à Londres le 15 juin 2018 ; à la Fête de la Biodiversité & son  Salon du Livre au Château-Zoosafari de Thoiry le 22 septembre 2018. 

     L’acteur David Lowe a traduit et déclamé 16 quatrains d’Hortus Conclusus en anglais à l’Institut français du Royaume-Uni. Ces traductions inédites sont accessibles en ligne sur ce site (voir).

     Initialement au nombre de 650 au moment de leur publication le 16 novembre 2017, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès poursuit cette oeuvre comme une architecture poétique ininterrompue, en ajoutant de nouveaux végétaux au fur et à mesure de son inspiration.

Voir la liste des quatrains d’Hortus Conclusus 

Lire la préface de Jean-Paul Guerlain

La genèse poétique d’Hortus Conclusus 

Résumé du recueil 

Presse, médias et recensions

Actualités

(Hortus Conclusus est disponible sur le site Erick Bonnier, à la Fnac, à l’Écume des Pages, chez Galignani, sur Amazon, à La Procure, chez Cultura, etc.)

III. L’Anglaise d’Azur, premier roman 

     Le 23 août 2018, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès publie son premier roman biographique, L’Anglaise d’Azur, aux éditions Erick Bonnier, écrit entre juin 2017 et mars 2018. Elle retrace dans ce récit la vie d’Anna Atkins, une des premières femmes photographes de l’époque victorienne. Il s’agit du premier roman consacré à cette figure majeure de l’histoire de la photographie. Contemporaine de John Keats, de Lord Byron et de Jane Austen, Anna Atkins vit au coeur du cercle des amis et collègues scientifiques de son père John George Children, en ayant accès aux travaux des pionniers de la photographie comme William Henry Fox Talbot et John Herschel qui lui enseigne la technique du cyanotype. Elle crée plusieurs centaines de cyanotypes, reproduisant sous forme de dessins photogéniques à fond bleu les familles des algues, des fougères et des fleurs. Dans une Angleterre victorienne emportée par la révolution industrielle et la tourmente romantique, Anna Atkins est une femme moderne par sa liberté de créer, volontaire par sa puissance de travail et exemplaire par son inlassable appétit scientifique. Cette fiction inspirée de faits réels offre un cabinet de curiosités passionnant.

     Durant les étés 2017 et 2018, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès a elle-même créé plusieurs séries de cyanotypes botaniques pour comprendre la démarche artistique de son héroïne (Voir).

     Gabrielle de Lassus Saint-Geniès est invitée à dédicacer L’Anglaise d’Azur à la Fête de la Biodiversité & son Salon du Livre au Château-Zoosafari de Thoiry le 22 septembre 2018.  L’ouvrage est lancé le 16 octobre 2018 à la librairie Shakespeare & Co à Paris, où étaient exposés une quinzaine de cyanotypes créés par l’auteur. Il est présenté à l’espace de coworking The Bureau le 18 octobre 2018 ; au 9e Salon du Livre d’Histoire au Cercle national des Armées, le 6 décembre 2018. Le 14 novembre 2018 L’Anglaise d’Azur fait partie des trois finalistes du Prix Lilly.

IV. Cinéma, théâtre, art, botanique et collaborations culturelles 

     À Casablanca, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès participe au tournage du film L’Orchestre des Aveugles de Mohamed Mouftakir en décembre 2013, aux côtés du cinéaste Emmanuel Prévost pour Avalanche Productions, également Président de l’Association BANLIEUZ’ART.

     En 2014, elle écrit le scénario du Prix Goncourt 1983 Les Égarés, à la demande du romancier Frédéric Tristan.

     Elle écrit la préface, les légendes et la conclusion de La Nostalgie de l’étoile, une œuvre in situ de l’artiste Lilian Euzéby en juin 2014.

     En 2016, le poète Nicolas Grenier, en collaboration avec le programme Vive-Voix du Wheaton College (Illinois) l’invite à prêter sa voix pour la lecture du poème Cité de la Muette (Écouter).

   Elle tient son journal personnel depuis 2001 et inaugure son cent-quatrième carnet Moleskine en 2018.

     Entre 2014 et 2016, elle poursuit un projet d’illustration des 150 Psaumes en mêlant encre, calligraphie et aquarelle (Voir).

     Durant l’été 2017, elle  crée une série de cent cyanotypes botaniques intitulée ‘Hortus Blues’ (Voir). Elle poursuit sa démarche durant l’été 2018 avec de nouvelles séries de cyanotypes (Voir).

        Elle suit et valide les MOOCS botaniques suivants :

     Considérant la vie comme un art, et l’art comme une vie, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès s’intéresse aussi à la sculpture, la peinture, au piano, à la guitare folk, au ukulélé, au chant, à l’épinette, à la harpe, au cinéma, à la botanique, à la photographie et à toutes les curiosités lyriques de l’existence.

Elle vit à Paris.

V. Parcours universitaire 

     Gabrielle de Lassus Saint-Geniès passe son baccalauréat L à l’école des Francs-Bourgeois à Paris en 2001, puis elle étudie l’histoire de l’art à l’École du Louvre et à la Sorbonne.

     Après une année de Master 1 effectuée au Royaume-Uni, à la Sussex University de Brighton, elle soutient en 2008 à l’INHA  son  Master 2 d’Histoire de l’Art dont le mémoire de recherche porte sur La représentation de la Vierge Marie dans la peinture anglaise du XIXe siècle sous la direction de Barthélémy Jobert. Elle compte dans son jury M. Barthélémy Jobert (Professeur des Universités), M. Jean-Louis Gaillemin (Maître de Conférence à l’Université Paris-Sorbonne), M. Adrien Goetz (Maître de Conférence à l’Université Paris-Sorbonne). Son travail reçoit la mention Très Bien avec les félicitations du Jury.

     Le 6 février 2013, elle soutient sa thèse en Sorbonne sur La figure mariale dans les arts en Angleterre au XIXe siècle, sous la direction d’Isabelle Saint-Martin (EPHE). Afin d’effectuer ses recherches en Angleterre, elle est rattachée à l’Université d’Oxford (St Catherine’s College) en tant Visiting Research Scholar et résidente de la Maison Française d’Oxford en 2011. Elle est nommée Docteur en Histoire de l’art, mention Très Honorable avec les félicitations du Jury composé de M. Barthélémy Jobert (Président de la Sorbonne), M. Bruno Foucart (Professeur émérite, université Paris-Sorbonne), M. Denis Pelletier (Directeur d’étude, directeur de l’EPHE), Mme Michaela Giebelhausen (Senior lecturer, Essex University), Mme Isabelle Saint Martin (Directrice d’étude, Directrice de l’Institut Européen en Science des Religions).

    Au cours de ses études,  elle travaille au Département des Inventaires de Christie’s, à la Galerie Jean-François Heim, à l’hôtel de ventes de Clermont Ferrand et pour l’agence Pénélope/Charlestown.

     Elle est nommée chef de la scolarité et ingénieur de recherche à l’École nationale des chartes de mai 2014 à juin 2017. Elle y est notamment déléguée pour la vie étudiante et le doctorat auprès de la Comue Paris Sciences et Lettres. Elle assure l’intérim de la direction des études de l’École nationale des chartes de septembre à décembre 2016.

    Elle participe au Comité de pilotage de l’Université de Printemps du Festival d’Histoire de l’art de Fontainebleau en 2015 et en 2016. Elle est invitée par Chih-Cheng Chen, président de la National Taiwan University of Arts à ouvrir le colloque international sur les archives de l’art les 10 et 11 novembre 2016 à Taipei.

     En novembre 2016, elle est nommée membre du jury par délégation de l’ENC pour le Prix Olga Fradiss qui a pour vocation de récompenser un jeune auteur, pour le meilleur livre français sur l’histoire de l’art, toutes disciplines et époques confondues, publié au cours de l’année écoulée.

     Gabrielle de Lassus Saint-Geniès poursuit ses recherches universitaires en étant rattachée au laboratoire Histara (EPHE), en tant que membre associé à l’Unité de Recherche CERES, équipe 2, de l’Institut Catholique de Toulouse (axe histoire religieuse contemporaine) et rattachée à l’UMR 8218 du CNRS Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne (Art-Mondialité-Environnement).

  •  Thèmes de recherche universitaire :

L’image mariale et la représentation de la Vierge au XIXe siècle, l’impact artistique de la promulgation du dogme de l’Immaculée Conception (1854), les représentations de la Madone au sein de la géographie artistique mondiale en général, ainsi que les rapports et problématiques entre l’image sacrée et l’image profane ou séculière.

La représentation mystique et héroïque de la femme au XIXe siècle avec les thèmes de la femme forte, de la femme biblique, évangélique et les figures de saintes femmes (Eve, Judith, Esther, Rachel, Marie-Madeleine, etc.) ainsi que l’image de la femme vertueuse de la mythologie ou de l’époque antique.

La représentation artistique de personnages historiques et littéraires féminins (Ophélie, Béatrice, Laure de Noves, Jeanne d’Arc, Marie Stuart, Elizabeth de Hongrie, les héroïnes arthuriennes et shakespeariennes, etc.) au sein du Romantisme, du mouvement Nazaréen, du mouvement Néo-Gothique, chez les Préraphaélites, dans le Symbolisme, l’Orientalisme ou le Réalisme social.

L’étude des allégories féminines et des rapports entre art et poésie. L’analyse des portraits mystiques des femmes du monde et des souveraines ; la sacralisation de la femme du peuple et de l’ouvrière.

La symbolique botanique et la mystique mariale dans les arts, le règne de Flore et le règne de la Nouvelle Ève : jardin perdu et jardin retrouvé.

L’art britannique du XIXe siècle, la représentation de la femme dans l’Europe romantique, les femmes botanistes, Anna Atkins, la photographie et les cyanotypes

VI. Publications (Histoire des arts)

Article « Art et Religion en Angleterre au XIXème siècle » in L’Homme Nouveau, n°1521, 30 juin 2012, pp.4-8.

Article « La religion de la beauté ”. Regards sur l’Annonciation en Angleterre au siècle de Victoria » in L’Annonciation. Hommage à Daniel Arasse, Studiolo n°10, Coédition Académie de France à Rome – Villa Médicis/Somogy, éditions d’Art,  2013, pp.132-142.

Article « La Lumière du Monde, Conscience et Illumination dans l’Angleterre victorienne » in L’Homme Nouveau, n°1558, 18 janvier 2014, pp.11-15.

Thèse La figure mariale dans les arts en Angleterre au XIXème siècle, P.U.L. 2014.

Article « La Madone anglaise », in Le dictionnaire encyclopédique de Marie, dir. Pascal-Raphaël Ambrogi & Dominique Le Tourneu, Desclée de Brouwer, 2015, pp.709-710.

Article « Le renouveau de l’art sacré en Angleterre » in Hors-Série d’Histoire du Christianisme Magazine, novembre 2015, pp.69-71.

Article « 大數據時代藝術檔案建置:談藝術檔案化的挑戰與矛盾 »(« Archiving Art in the Era of Big Data: on challenges and Ironies with Archiving Art »), Artco, janvier 2017, pp. 76-79.

Article « Raphaël dépaysé par le siècle des Romantiques » in Dépaysé/SpaesatoStudiolo n°13, Coédition Académie de France à Rome – Villa Médicis/Somogy, éditions d’Art, 2017, pp.30-45.

Article « Les Trois vertus du Jugement Dernier de Michel-Ange », rubrique Art et Foi, in Chemin d’Éternité, Revue du Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, n°283, Nov-Déc.2017, pp.24-25.

Direction de collectif avec Augustin Laffay Études d’iconographie dominicaine. Europe occidentale (XVe-XXe siècle), Institutum Historicum Ordinis Praedicatorum, Angelicum University Press Roma, Dissertationes Historicae, XXXV, 2017.

Article « Clarifier son regard, La Leçon spirituelle du Salvator Mundi », rubrique Art et Foi, in Chemin d’Éternité, Revue du Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, n°285, Mars-Avril, 2018, pp.26-27.

Article « ‘Fils de l’Homme ces os pourront-ils revivre ?’ La Résurrection des corps questionnée par l’Art occidental (1000-2000) », in P.-M. Margelidon (éd), J.-F. Galinier-Pallerola, E. Cazanave, La Résurrection de  la chair (actes du colloque, ICT, Toulouse, 19-20 mai 2017), Parole et Silence/Les Presses Universitaires, Institut catholique de Toulouse, 2018, pp.319-330.

Article « Quand l’Europe renoue avec le mythe » in L’Objet d’Art Hors-Série, « Âmes sauvages, le Symbolisme dans les pays baltes » n°124, Avril 2018, pp.18-23.

Article « Quand un peintre médite sur la mort de sa fille. L’ange d’Horace Vernet », rubrique Art et Foi, in Chemin d’Éternité, Revue du Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, n°287, Juillet/Août 2018, pp.24-25.

Article « L’ancre de l’Espérance, sûre autant que solide », rubrique Art et Foi, in Chemin d’Éternité, Revue du Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, n°289, Octobre/Novembre 2018, pp.26-27.

VII.  Conférences, colloques, interventions (Histoire des arts)

« Art anglais et spiritualité? » Conférence le 11 Mai 2012, à N-D d’Obezine, Angoulême

« Victoria Regina ! Entre image politique et langage mystique, l’emblématique mariale des représentations de la Reine Victoria ». Intervention lors de la journée d’études des doctorants de l’équipe HISTARA (École Pratique des Hautes Etudes) sur le thème  « Représentation », 6 juin 2013 à l’INHA, salle Vasari.

« La Madone Anglaise ». Intervention lors du séminaire d’histoire de l’art de M. Jean-Michel Leniaud, directeur de l’Ecole nationale des chartes, le 28 mai 2015.

« Notre-Dame de Chartres, corps de pierre, de verre et de chair. Lire une cathédrale comme un être architectural ». Intervention lors de l’Université de printemps d’histoire des arts, le 30 mai 2015, Fontainebleau.

« L’allégorie peut-elle mourir? » Final chair du colloque « Vierges, épouses, mères. Les personnifications nationales à l’Époque moderne ». Colloque international à Paris (les 29-31 mars 2016) organisé par l’Institut historique allemand, le Centre allemand d’histoire de l’art et le LabEx EHNE (Axe 7). Lire. 

« Fugacité du papillon, volatilité de la bulle, cruauté de la faux » in « Chronologies, Chrononymies et autres figures du temps ». Atelier de l’Université de printemps du Festival d’histoire des arts, Fontainebleau, le 4 juin 2016, en binôme avec Stéphanie Sarmiento-Cabana, inspectrice de l’Éducation nationale (Académie de Versailles). Lire.

« Challenges and Paradoxes of Archiving the Art at the Digital Era » (Défis et paradoxes de l’archivage de l’art à l’ère du Digital). Keynote Speech 1, 2016 International Symposium on Art Archives, Taipei (Association of the visual Arts in Taiwan, jointly organized by National Taiwan University of Arts with a sponsorship from the Ministry of Culture, Taiwan.) 10th and 11th november 2016. (Ouverture du colloque international sur les archives de l’art, Taiwan, 10 et 11 novembre 2016) Lire 

« Percevoir le sacré dans les arts du XIXe siècle ». Intervention lors du stage Histoire des Arts Lycée pour la mise en place des nouveaux programmes de Terminales, le 24 novembre 2016, lycée Gérard de Nerval, Noisiel, Seine-et-Marne.

« ‘Fils de l’Homme ces os pourront-ils revivre ?’ La Résurrection des corps questionnée par l’Art occidental (1000-2000) » vidéo pour le colloque « La Résurrection de la chair » organisé par l’Équipe de Recherche Histoire, Religion et Rationalité (ER2), ICT, Toulouse, 19-20 mai 2017.

« Licornes, myosotis et dragons. Apprendre à lire les symboles des fleurs et des animaux dans la poésie et la peinture ». Atelier pour les enfants de 10 à 12 ans dans le cadre de la Grande dictée du 7e, le mercredi 14 mars 2018, Mairie du 7e arrondissement de Paris.

Diverses conférences culturelles sur le thème de Paris Secret avec l’agence Seal Adventures.

VIII. Radio

  • R.C.F. Accord, le 29 avril 2012, Émission Rencontre, entretien avec Anne Constantin à propos de la conférence donnée à N-D d’Obezine (Angoulême) le 11 mai 2012 sur Art anglais et spiritualité.
  • Radio Notre-Dame, Émission La Voix est libre, le 1er juillet 2013. Entretien avec Alexandre Meyer, Grégory et Isabelle Solari, Alexandre d’Oriano sur le thème La Poésie.
  • Radio Notre-Dame, Émission La Voix est libre, le 27 novembre 2013. Entretien avec Alexandre Meyer, Antoine Assaf, Didier Decoin, Michel Déon sur le thème Comment devient-on académicien ?
  • Radio Notre-Dame, Émission « Aux rendez-vous de l’Histoire », le 1er novembre 2015. Entretien avec Eric Picard.