Catégorie : MUSIQUE

La belle sonate K 466 de Scarlatti jouée par trois génies

Le grand compositeur et claveciniste baroque Domenico Scarlatti (1685-1757) est particulièrement connu pour ses nombreuses sonates pour clavecin empreintes de délicatesse et d’émotion. Le claveciniste américain Scott Ross demeure l’interprète majeur de ces somptueuses oeuvres musicales parmi lesquelles la sonate…

Le superbe prélude de Fritz Kreisler pour violon et piano

Comment ne pas être touché par le superbe Prélude et allegro de Friedrich (Fritz) Kreisler, compositeur et violoniste autrichien (1875-1962), élève d’Anton Bruckner et de Léo Delibes ? L’oeuvre, créée en 1910, est dite « dans le style de Pugnani », en…

Soiréee Hortus Conclusus à l’Institut français de Londres

Gabrielle de Lassus Saint-Geniès a présenté son ouvrage Hortus Conclusus, les Litanies du Jardin à l’occasion d’une magnifique soirée poétique et florale grâce à l’union des arts, à l’Institut français du Royaume-Uni, à Londres le vendredi 15 juin 2018. Voyage lyrique et musical à travers les mots…

Le suave Hymne des Chérubins de Tchaïkovski

  En 1884-85, le musicien russe Piotr Illitch Tchaïkovski (1840-1893) compose une série de pièces sacrées parmi lesquelles figure le suave hymne des Chérubins inspiré par le Cherubikon de la liturgie de Saint Jean Chrysostome (v.344-407). Dans la tradition orthodoxe, ce chant est…

Une Élévation de Bach

Erbarme dich, mein Gott, Um meiner Zähren Willen ! Shaue hier, Herz und Auge Weint vor dir bitterlich. Erbarme dich, mein Gott ! Aie pitié, mon Dieu, à la vue de mes larmes ! Voie, mon coeur et mes yeux…

La subtilité de la musique par Paul Claudel

« La peinture arrête le soleil. L’architecture pétrifie la proportion, et la sculpture l’attitude. La poésie met en œuvre des matériaux résistants : mobile elle-même, elle impose au lecteur pour l’appréciation du spectacle, de l’ode, du récit, de la scène,…

Une étude de Chopin dédiée à Marie d’Agoult

  En 1837, Chopin fait éditer les douze études pour piano « Opus 25 », dédiées à la femme de lettres Marie d’Agoult (1805-1876). La numéro 1, appelée aussi « La harpe éolienne » est particulièrement magnifique. Ici interprétée par Maurizio Pollini.

L’intermezzo n°1 de Manuel Maria Ponce

  À garder dans sa bibliothèque musicale: l’intermezzo n°1 pour piano du mexicain Manuel Maria Ponce (1882-1948). Du charme, du rubato, de la nostalgie ! Ici, interprété par le pianiste Jorge Federico Osorio.