La Solitude de l’Artiste selon Stendhal

Portrait d'un Jeune Homme par Moretto da Brescia

Portrait d’un Jeune Homme par Moretto da Brescia

« Tout grand poète ayant une vive imagination est timide, c’est à dire qu’il craint les hommes pour les interruptions et pour les troubles qu’ils peuvent apporter à ses délicieuses rêveries. C’est pour son attention qu’il tremble. Les hommes, avec leurs intérêts grossiers viennent le tirer des jardins d’Armide pour le pousser dans un bourbier fétide, et ils ne peuvent guère le rendre attentif à eux qu’en l’irritant. C’est par habitude de nourrir son âme de rêveries touchantes, et par son horreur pour le vulgaire, qu’un grand artiste est si près de l’amour. Plus un homme est grand artiste, plus il doit désirer les titres et décorations comme rempart. »

De l’Amour, Stendhal (1826)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.