Catégorie : POEMES DE L’OISEAU-LYRE

Léthé (L’Oiseau-Lyre)

Léthé Dans le fleuve d’oubli s’endorment les saisons En pages de jouvence et vieillesse éternelles Le silence noie les eaux des amours fidèles On dit qu’elle est vaine la satiété des sons. On dit que de ce fleuve d’or nul…

Lyre Calligramme (L’Oiseau-Lyre)

    Écoute  la  lyre Des Antiques et des Modernes, ses cordes liées aux siècles de font et se défont… Hypaté, Ancêtre première qui guide le poète et la muse Parupaté, Veuve des gammes portant le deuil d’Orphée Hypermèse, Mère…

Portraits à la Cour des Médicis (L’Oiseau-Lyre)

Poème-Souvenir de l’exposition Florence, portraits à la Cour des Médicis au Musée Jacquemart-André Des Anciens qui peuplaient les fresques florentines Qui se souvient, qui les entend ? Dépeins-les moi puisque l’oeil écoute, Puisque je suis aveugle et sans lumière. Décris-moi…

Impression Romaine (L’Oiseau-Lyre)

Il n’y a pas de vent ce soir sur Rome, Seulement le souvenir de Livie Son échappée lente au sein du forum, Dans le parfum des arbousiers jaunis. Des acanthes abaissent leurs feuillages Le long des fortes colonnes en ruines,…

Baptême de la rose Jean-Paul Guerlain

Gabrielle de Lassus Saint-Geniès a lu ses poèmes le samedi 6 juin 2015 lors du Baptême de la rose Jean-Paul Guerlain, créée par le célèbre rosiériste Jean-Jacques Gaujard et sa fille Aveline Gaujard. La rose Jean-Paul Guerlain est d’un rose…

Le château mordoré d’ombres (Dessin-poème de l’Oiseau-Lyre)

Le château mordoré d’ombres Qu’il vive à jamais ce château mordoré d’ombres, Né d’un songe fantasque délavé d’esprit, Qu’il aille en brûlant d’un cri d’encre et de pénombre Ce rêve de papier qu’un réveil a bruni. G.L.S.G., 15 décembre 2014

Sphinx (L’Oiseau-Lyre)

SPHINX Des entrelacs de graves souvenirs Ont vécu au jardin de ton âme Courant comme la glycine femme, Enlaçant mon pauvre amour en gémir. Eh ! dis-moi, sculptural sphinx endormi, Quel vieux mystère encre ta pierre ? Dis-moi quel terrifiant amour contrit…

Miroirs (L’Oiseau-Lyre)

Miroirs Mirant ton visage clair et inaltérable Qui était demeuré le même qu’autrefois J’ai cueilli dans l’eau du puits ton reflet trois fois Comme en un miroir à jamais verre s’ensable. L’Oiseau-Lyre

La mort du ukulélé (L’Oiseau-Lyre)

La mort du ukulélé SOL ____________________________________ Doux coco amer, tes aigreurs ne me guérissent Du mal des mers d’Hawaï qui flamboie sous mon chœur, Sous la cordée s’écaillant de tes frissons lisses Rompant leur bois rose et noir aux doigts…

Naissances (L’Oiseau-Lyre)

Naissances Infinie sagesse infiniment sage Espace unique du songe de l’âme Silencieuses bourrasques, brusques larmes, Colliers du rituel esclavage Songe à ce lieu vierge fait de naissances Où les volontés de terre et de ciel Dans la plus jeune et…