Souvenir du Pavillon Henri II à Villers-Cotterêts (L’Oiseau-Lyre)

Souvenir du Pavillon Henri II (Villers-Cotterêts)

dédié à Simon Le Boeuf

O nuit des chandelles incandescentes,
Jaillissement de l’usure du temps,
Ici dorment des liqueurs apaisantes :
Au pavillon songeons quelques instants.

L’âtre vibre sous les candélabres
En une perspective symétrique
O égrégores, o désirs de marbre :
De l’architecture juste métrique.

Sonnet de pierre taillé comme gemme,
Songeons au Pavillon du bel Henri,
Il y a dans ce lieu tout ce que j’aime :
Des chevaliers, du bon vin, de l’esprit !

G.L.S.G., le 29 avril 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.