Avril à Nevers (L’Oiseau-Lyre)

adrian_alan_a_fine_ormolu_cartel_clock_12265286937960-1

Avril à Nevers

(Poème de douze heures pour le Cartel de F.W.)

Ding

I

L’horloge d’or avait surpris Avril à Nevers

II

Sous les tilleuls du miroir aux heures vibratiles

III

Avril à Nevers, les nœuds de satin se dénouent

IV

Vif, le chat passe en griffant le cadran compulsif

V

Avril à Nevers, tu secoues l’étoile polaire

VI

En flocons de mica qui poudrent l’aiguille agile

VII

Malgré ton coeur s’énervant de ressorts et de clous

VIII

Non, jamais tu ne retiendras le temps élusif

IX

Les soupirs des tortues vagissent dans tes écailles

X

Et parfois ici quelqu’un vient, s’exclame et déraille:

XI

« Bonsoir, c’est encore vous Mademoiselle Hiver? »

XII

Et tu réponds: « Oui C’est Avril encore,

C’est Avril toujours à Nevers! »

Dong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.