L’exilée (L’Oiseau-Lyre)

1654091_10203132048964153_2046460054_n

L’exilée

Allant sans toi vers l’exil
Nu des marées anglaises
Je me noie dans leurs villes
Comme en mer de fournaise

Mais pour toi perdant vie
Je renais de mon deuil,
Mais sans mordre à son fruit
Je sais le goût d’orgueil

De ton corps séparé
Mon corps seul se languit
Cherchant ton cœur ami
D’un désir isolé.

D’un seul cœur languissant
Je vais inconsolée
La vie va me blessant
Et vient me consumer.

Morte allant à la mort
Défunte je naquis
Consommée par le sort
De vivre cette vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.