Étiquette : vie

Comment concevoir un herbier selon George Sand

‘Le but de l’herbier doit être de faciliter l’étude des sujets qu’il contient. Le goût des collections est puéril, s’il n’a pas ce but avant tout pour soi et pour les autres.’ « Chacun a son procédé pour conserver la plante…

Des églises gothiques par Chateaubriand

  « Chaque chose doit être mise en son lieu, vérité triviale à force d’être répétée, mais sans laquelle, après tout, il ne peut y avoir rien de parfait. Les Grecs n’auraient pas plus aimé un temple égyptien à Athènes que…

Défis et paradoxes de l’archivage de l’art à l’ère du Digital

(Communication donnée sous le titre Défis et paradoxes de l’archivage de l’art à l’ère du Digital – Challenges and Paradoxes of Archiving the Art at the Digital Era à l’International Symposium on Art Archives à Taipei, Taiwan, 10-11 novembre 2016, avec traduction simultanée en chinois.)…

Judith – Gabrielle de Lassus Saint-Geniès (lavis-poème)

L’ombre et la lumière agrippèrent Holopherne et Judith, Le fleuve heurta Le coeur et la chair, Ensanglantant Le vice et la force D’un signe Que les lavis futurs Imprimeront Dans leurs gestes ! ©Gabrielle de Lassus Saint-Geniès

Lire et relire Sur la Route de Jack Kerouac

« J’étais à mi-chemin de la traversée de l’Amérique, sur la ligne de partage entre l’Est de ma jeunesse et l’Ouest de mon avenir, et c’est peut-être pourquoi cela m’est arrivé justement en cet endroit et à cet instant, par cet…

Libanostalgie

Comme Lamartine avait raison quand il écrivait : « Si l’exil involontaire s’ouvrait jamais pour moi, je ne le trouverais nulle part plus doux que dans un de ces paisibles villages de Maronites, au pied ou sur les flancs du Liban (… ). »…

Lire et relire l’Éloge de la Folie d’Érasme

  « J’ai cherché plutôt à faire rire qu’à mordre ». C’est avec un éclat de rire que l’on ouvre et que l’on referme l’Éloge de la Folie d’Érasme, délicieuse satire qui n’a pas pris une ride depuis sa publication en 1511…

Lyre Calligramme (L’Oiseau-Lyre)

    Écoute  la  lyre Des Antiques et des Modernes, ses cordes liées aux siècles de font et se défont… Hypaté, Ancêtre première qui guide le poète et la muse Parupaté, Veuve des gammes portant le deuil d’Orphée Hypermèse, Mère…

LIRE ET RELIRE Frankenstein de Mary Shelley

« J’avais chassé tout sentiment, étouffé toute torture, pour me rassasier de l’excès même de mon désespoir. Le Mal désormais devint mon Bien. » Il faut toujours revenir aux sources littéraires des grands mythes que le cinéma et la publicité ont défigurés, les…

Madame de Sévigné à sa fille

 » Ma bonne, il faut aimer pendant la vie, comme vous faites si bien, la rendre douce et agréable, ne point noyer d’estime ni combler de douleur ceux qui nous aiment ; c’est trop tard de changer quand on expire. »…