Madame de Sévigné à sa fille

Madame de Sévigné

Madame de Sévigné

 » Ma bonne, il faut aimer pendant la vie, comme vous faites si bien, la rendre douce et agréable, ne point noyer d’estime ni combler de douleur ceux qui nous aiment ; c’est trop tard de changer quand on expire. »

Madame de Sévigné à sa fille Madame de Grignan, le 27 avril 1672

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.