Bar à poésie (L’Oiseau-Lyre)

167293_161133003937890_7056882_n

Bar à poésie

Vodka Smirnoff
Précipice des bouches russes
Violées en un flambant rictus

Pimm’s
Etrangleur des baronnes
Pendaison de quinine démone

Malibu
Blanche île de verre et de sucre dressé
Sous une palme naïve de cocotier

Courvoisier
Liqueur des empires du cognac
Ventre d’or souple comme un arc

Bombay Sapphire
Jus au regard bleui de froid
Pressé de faire couler sa voix

Jack Daniels
Rousseur onctueuse
Maltée d’ambre, ou maîtresse périlleuse

Bacardi
Rhum des fraîches mariées
Echo des lendemains effarés

Foster’s
Liquide forgé d’aluminium
Versant des étoiles dans la gorge des hommes

Guinness
Miracle brun du houblon
Plongée de mousse jusqu’au front

Martini
Douce aigreur du ciboire
Où coulent les saveurs d’un demi-soir

Gin
Refuge des lèvres amères
Alcool des gossips girls et de leurs mères

Coca-Cola
Noire drogue absurde
Fontaine que des étincelles éludent

Cointreau
Passage à l’orange
D’un feu vert que le rouge dérange

Tequila
Liaison covalente de l’agave et du soleil
Au Mexique salé des citrons vermeils

Absinthe
Fée qui ordonne au corps de choir
Et à l’esprit l’espoir

Champagne
Source de riche décadence
Ravage magnifique des vignes de France

…………………………………….

Mes sobres yeux ont avalé ce soir
Les couleurs de l’alcoolique comptoir