Bel orgueil (L’Oiseau-Lyre)

800px-waterhouse_miranda_the_tempest

Bel orgueil

Engloutissez-moi dans vos grands déluges,
Iles muettes, faux pontons antiques
Brises tombées sous le coup des parjures
Anéantissement, o poétique !

Bel orgueil qui poignardez les cuirasses
En les rouillant de blessures amères
Dites aux flots que rien ne me terrasse
Sinon la mort nue de l’amour sincère.