Au royaume des ancolies

250179_188647364519787_6107409_n

Aquilegia Longissima (Jardin botanique d’Oxford)

 

IMG_2859

Aquilegia Chrysantha

Au mois de mai 2011, j’ai visité le sublime jardin botanique d’Oxford en tombant amoureuse de ce buisson d’ancolies jaune comme des étoiles filantes suspendues bougeant au gré du vent. Pensant qu’il s’agissait d’Aquilegia Chrysantha et bien décidée à en planter dans le jardin, j’ai fait un premier essai avec des graines Baumaux semées en septembre 2012. Malheureusement, les graines n’ont rien donné car la terre du semis n’était pas assez aérée. Ma mère a réussi à trouver un plant à la pépinière des Jardins du Morvan (http://www.jardindumorvan.com/index.cfm) mis en terre en mars 2013. Alléluia ! La voilà éclose en mai 2013 au côté d’un autre plant trouvé au rayon des ancolies chez Truffaut en avril 2013 ! Ravie et fière de contempler cette fleur se balançant avec un tendre jaune citron en inclinant ses éperons dans l’air, j’ai cherché à la comparer avec les fleurs d’Oxford. Coup de théâtre et stupeur ! Il s’agissait d’Aquilegia Longissima, c’est-à-dire une ancolie jaune du type de la Chrysantha mais plus haute, à la fleur plus plate et aux éperons plus longs encore. C’est décidé, je sème de la « Longissima » en 2014. Pourquoi ne pas commencer une collection d’ancolies aussi? Cette fleur me fascine par son opiniâtreté vivace et son aspect éphémère, sa délicate beauté, son ancienneté et sa symbolique (on la trouve comme symbole de l’Esprit-Saint au milieu des lys et des roses dans la couronne de la Vierge du Retable de l’Agneau Mystique de Jan Van Eyck) . La Chrysantha « Yellow Queen » s’est épanouie à côté de l’Ancolie bleue (Aquilegia vulgaris) en formant un duo exquis de couleurs. Il faudrait sans doute ajouter l’Ancolie Canadensis aux fleurs « d’un beau rouge cocciné et aux corolles safranées » (http://www.graines-baumaux.fr/55046-ancolie-canadensis.html) qui a l’air charmante quoique pas très haute (env.50 cm).

agneau_mystique_van-eyck01-804x1024

Jean-Paul Collaert, auteur savant non dénué d’humour de La Gazette des Jardins (http://www.gazettedesjardins.com), recommande d’installer l’ancolie en automne ou tôt au printemps dans une terre meuble. Après la floraison, il vaut mieux couper les hampes et les fruits en formation tout en laissant quelques uns pour qu’elle se ressème naturellement (in Le Jardin comme on l’aime, Edisud, 2e éd., 2001, p.187).

G.L.S.G., le 11 mai 2013

Je reprends cet article le 4 novembre 2013 afin de signaler mes nouvelles acquisitions en matière d’ancolies. Je viens de passer une commande chez le pépiniériste anglais Chiltern Seeds avec les fameuses aquilegia longissima (ou yellow bonnet car c’est une espèce texane. Rappelons que le lupin bleu ou blue bonnet est l’emblème de cet état d’Amérique. Pourquoi ne pas marier un jour avec humour yellow bonnet et blue bonnet en frères et soeurs de la grande famille des ancolies surnommées les granny bonnets par les Anglais?). En voici le lien :

(http://www.chilternseeds.co.uk/item_115x_aquilegia_longissima_seeds).

En attendant j’ai hâte de pouvoir semer cette chère longissima dans ma nursery d’ancolies que j’ai mise à jour en transplantant des bébés plants de l’aquilegia vulgaris bleue, des bébés de mes chrysanthas jaunes et en semant des graines d’ancolies blanches provenant de l’abbaye de Lagrasse.

Je n’ai pas pu résister à ajouter dans ma commande un paquet de mélanges d’ancolies aux tons délicieux (bleu, jaune, violet, mauve, rouge, etc.) qui promettent monts et merveilles :

(http://www.chilternseeds.co.uk/item_116w_aquilegia_chiltern_national_collection_mix_seeds).

2014 sera donc l’année de l’ancolie !

G.L.S.G.,le 4 novembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.