ADENIUM Adenium obesum

Alors que vos mains se détachent et que je pleure,
Ayez pitié de moi, ayez pitié de nous,
Et tandis que vous allez, fort, vers d’autres heures
Pensez, Adenium, à celle qui pense à vous.