DIPLADENIA Mandevilla sanderi

Attends-moi, attends-moi, Dipladenia,
J’ai un fardeau que tu ne connais point,
Il nous faut parler et poing contre poing
Lutter pour la Vérité de nos voix.