MOURON Anagallis arvensis

Comme le gazon sans cesse humilié
Ne parvient à réduire sa tourmente :
De l’erreur je déteste la pente
Du Mouron je hais l’opiniâtreté.