MAGNOLIA Magnolia soulangeana

Il fallait que tu viennes Magnolia
Pour m’enseigner la perfection d’été,
La fine ciselure de pensée
Qui régit toute nature en sa loi.