IF Taxus bacata

Viendras-tu renouer ma robe morte,
Ma robe d’antan que tu aimais tant ?
Aujourd’hui c’est l’If toscan qui la porte
Et qui se pare de moi pour cent ans !