HENNÉ Lawsonia inermis

D’une main arabesquée de Henné
Elle dessinait sous sa paupière
Le trait d’un khôl comme une lance noire,
Quand le hammam crépitait de beauté.