ALISIER Sorbus torminalis

Puisqu’il faut arracher de mon cœur foudroyé
L’Alisier devenu bien trop envahissant,
Déracinez, sarclez, extirpez sève et sang,
Abattez son tronc comme on absout un péché.