L’histoire d’Hortus Conclusus

Des grandes orgues de Dame Nature, le souffle de Gabrielle de Lassus Saint-Geniès a fait éclore plus de 600 quatrains dédiés aux fruits, plantes ou fleurs… Dans cette botanique spirituelle, la poétesse s’inspire de la flore comme métaphore et miroir des émotions et des pensées humaines.

Cet herbier vocal donne l’impression d’être tout droit sorti d’un grimoire ancien, tant les hémistiches résonnent quasi parfaitement avec la grande tradition des auteurs de la Pléiade, avec de nombreuses allusions à la mythologie grecque et romaine, à la chrétienté médiévale mais aussi à l’époque romantique et contemporaine. Quelque chose de religieux et de mystique se dégage comme un parfum de prière dans cette arche florale,  ces “litanies du jardin”.

La touche sensible et légère des aquarelles botaniques de Pascal Brault achève de donner à l’ensemble les couleurs lyriques qui font écho aux vers du recueil. D’ailleurs, le grand « nez » de la maison Guerlain, Monsieur Jean-Paul Guerlain ne s’y est pas trompé en acceptant de préfacer cet ouvrage. Tout est ici concentré, flaconné. Chaque page que l’on tourne est autant de portes que l’on ouvre dans un labyrinthe menant vers le sublime et le subtil.