Studiolo (L’Oiseau-Lyre)

 

Rembrandt_-_The_Philosopher_in_Meditation

Studiolo

Perruches et perroquets de jade,
Carpes rouges comme des poissons sanglants,
Pivoines fripées de voluptés,
Pinceaux en poils de panthères,
Azuléjos fantasques,
Table à opium laquée de dragons,
Fontaine d’albâtre aux mousses indiennes,
Coussins de faille aux franges d’orfroi,
Cendriers d’argent aux poinçons couronnés,
Robe subtile de gaze volage,
Chandeliers endeuillés de cires d’orchidées,
Vitraux d’Annonciations anciennes aux bleus de mésange,
Trébuchement de bûches qui tombent dans l’âtre de bronze,
Orgue miniature aux touches de corail,
Plantes insomniaques aux vapeurs de sommeil,
Fourrure d’ocelot trempée de griffes de vermeil,
Boîte à musique aux clochettes de diamants,
Méridienne tapissée de sois d’astrakan,
Mur cousu de vignes et de passiflores
en perpétuels fruits et fleurs,
Poudrier en sardoine hébergeant des poussières
d’ailes de papillons,
Chauffeuses de l’Orient-Express tressées de lierre d’argent,
Narghilé en verre de Venise gravé à Ispahan,
Lavabo de calcaire chair respirant l’eau d’iris,
Vasque de dentelles de Bruges,
Carrosses en bois de figuier aux rosaces de cristal,
Jardinière de bijoux ciselés par des orfèvres muets,
Robes faites en voiles de navires chavirés,
Fresques peintes avec des plumes d’aigles,
Corbeille de fruits cultivés en des serres arctiques,
Chapelets d’ambre chaud et de saphirs froids,
Lyre au son de feuillages froissés,
Encensoir de Constantinople enchâssé de gouttes d’émail,
Rafraîchissoir à liqueurs de grenades,
Timbales aux initiales grecques,

Et un Prie-Dieu très austère conçu par un ermite égyptien.