L’armoire des regrets (L’Oiseau-Lyre)

Clef01_PieterdeHooch_ AttheLinenCloset_1663

L’armoire des regrets

Rangez vos rêveries en vos armoires veuves
C’en est fini des mélopées sentimentales,
Le placard en silence comme une couleuvre
Se referme en un soupir de pierre tombale.

La clef se rouillera bientôt dans la serrure,
Et les gonds fêlés du dernier désir éteint
Se tordront repus de leurs grinçantes ruptures
Fatigués et lassés du sempiternel chagrin.

Abreuvés de vide ces tiroirs somnoleront
En laissant hiberner leurs souvenirs aigrelets,
Rangez donc vos idéaux morts dans cette prison
Que ronge lentement la vermine des regrets.