“Sic itur ad astra” – Un triptyque en hommage au Liban

“Sic itur ad astra”, triptyque de cyanotypes, 30×40 cm par tirage, août 2020 ©GLSG

Ce triptyque de cyanotypes est constitué de trois tirages uniques effectués en août 2020 avec des branches et des feuillages aciculaires de cèdres du Liban (Cedrus libani, fam. Pinaceae). Ces spécimens ont été choisis pour leur symbolique : ils proviennent d’un arbre originaire du Liban et transplanté dans le sud de la France au début du 20e siècle. À l’époque il faisait moins d’1 mètre ! Il étend aujourd’hui ses branches à plus de 15 m de haut en déployant son feuillage étagé avec noblesse. 

Arbre sacré millénaire qui possède un feuillage persistant, le Cèdre est symbole de force, de patience et de résilience. Il résiste aux variations climatique mais il est menacé par la déforestation. Cette oeuvre d’art a été faite après la terrible explosion du port de Beyrouth le 4 août 2020. L’artiste GLSG a recueilli ces branches et ces “étoiles” d’aiguilles pour les solariser avec la technique du cyanotype afin de créer un ciel rempli de ces astres symbolico-botaniques. 


Le premier tirage représente une branche de cèdre en souvenir de la longue amitié franco-libanaise….qui remonte à 1250 comme un arbre généalogique. 

– Le second tirage, au centre, représente le cèdre du drapeau du Liban. 

– Le troisième tirage représente les feuilles aciculaires du Cèdre, comme des étoiles, à l’image de toutes les âmes qui œuvrent pour la reconstruction de ce pays et qui sont fortes quand elles sont unies pour le faire grandir et qu’il rayonne malgré les tempêtes qui l’assaillent. 

« Sic itur ad astra » est une locution latin du poète Virgile qui donne son titre à l’oeuvre et signifie « C’est ainsi que l’on s’élève vers les étoiles ». Cette devise invite à fixer le ciel comme le Cèdre du Liban qui croît à plus de 1000m d’altitude. 

Voir le diaporama ci-dessous


©GLSG, 2020-21